Usage des smartphones en France

Le laboratoire Personae User Lab vient de paraitre un baromètre sur les usage des smartphones en France. Une étude de terrain nommé “Smartphone Street Observer” qui décode les comportements des utilisateurs sur leurs smartphones.

Smartphone-street-observer

Une étude inédite

Si la plupart des études publiées sur le sujet sont issues de l’observation pure, la démarche employée par le laboratoire va plus loin. En effet en plus de l’observation de 1024 personnes pendant 19 jours, la plupart en situation de mobilité, plus de 500 personnes ont également été intérrogées. Une méthode plus instrusive mais néanmoins efficace tant l’usage des smartphones est intimement lié à notre expérience.

L’échantillon

L’échantillon de cette étude est très proche des smartphonautes en France et repésentatif en termes de latérité. Une surreprésentation des jeunes mais une hierarchie des âges en partie respectée. Sans surprise l’iPhone est le smartphone le plus possédé à hauteur de 40%, suivi de Samsung à 27 % et enfin Sony avec 8%. A savoir que pour les 2/3 des personnes le téléphone à moins de 6 mois.

Les résultats

5-Manieres-utilisation-smartphone

 

Il y a 5 principales manières d’utiliser son smartphone, les résultats dépendent du type d’activités menées comme la consultation, la recherche, la rédaction de messages, l’écoute de musique, l’utilisation d’un jeu ou la prise de photos / videos.

L’usage du mode paysage est très peu utilisé (1,75%) surtout en extérieur. 45% l’utilise régulièrement dans un autre environnement. Selon l’étude le mode paysage est dans 90% des cas utilisé pour les photos et vidéos, loin devant les jeux et la lecture. Néanmoins certains jeux sont par défaut en mode paysage et aucune autre utilisation n’est possible. Tel qu’Angry Birds par exemple.

Angry-bird

Les personnes de plus de 45 ans semblent moins à l’aise avec leur smartphone et l’utilisent plus souvent dans des lieux où ils sont plus stables (à la maison, au travail…)

novice-smartphoneLes novices ont une manière différente d’intéragir avec le smartphone, ils ont tendance à calquer l’usage en fonction d’observation d’autres utilisateurs et n’utilisent pas de doigts non usuels. L’index est beaucoup plus utilisé, ainsi  la moitié des possesseurs de smartphones de moins de 3 mois l’utilise comme interaction. Peu à peu familiariser avec le smartphone et aux différentes applications l’utilisation du pouce est adopté.

 

 

Un fait intéressant également est de ne pas oublier que l’utilisateur peut également tenir autre chose dans sa main, comme fumer une cigarette, tenir un café, un document, un parapluie… ce qui l’oblige à utiliser sa main faible pour intéragir. Ainsi 25% des droitiers utilisent leur main gauche et 37% des gauchers leur main droite, lorsqu’ils ont une main occupée. Traduisant ainsi la capacité d’adaptation des utilisateurs.

actions-realisées-smartphones

Sans surprise, les actions principalement réalisées comme la consultation, la recherche et la rédaction de message sont réalisées dans la majorité des cas selon les modes les plus utilisés (A et B). Cette deuxième édition permettra donc aux UX designers et ergonomes d’intégrer ces éléments dans la conception de projet . Pour en savoir plus téléchargez l’étude Smartphone Street Observer

Tags mobile

Share this post

Audrey Chatel

Audrey Chatel

Global Head of Marketing pour le Groupe Europ Assistance Diplômée du #MBAMCI Marketing & Commerce sur Internet. Auteure du livre #UX #Mobile : Les clés de la conception, du contenu et du design mobile

No comments

Add yours